Des Voiles de l'Eau et du Vent .../... Photographies: Marc DEVILLE .../.. www.art-planet.eu
.../... Il existe une clef magique , un oiseau blanc pour voyager très loin , pour partir à l'aventure des années avec le vent comme complice, faire escale sur une terre lointaine, se délecter des ses avantages et la quitter un jour de brise comme çà , parce qu'elle le vaut bien...

===/=== HOME===/=== OBTENIR un TIRAGE / BUY a PICTURE ===/===

page 1 de 2 Suivante
001001 002002 003003 004004 006006
007007 008008 009009 010010 011011
012012 013013 014014 015015 016016








L'ENVERS DU DECOR ! En réalité pour forger cette clef magique, il faut être un capitaine très riche pour se payer le travail des autres ou être un capitaine magique. C'est à dire un capitaine sportif, vif, intelligent, transformable en mécanicien, en soudeur sidérurgiste, en menuisier,en charpentier, en plasturgiste stratificateur, en préparateur chimiste, en électricien, en couturier gros oeuvre, en peintre, en gratteur-ponceur- polisseur de coques et de ponts , en plombier déboucheur, en larbin nettoyeur de fond de cale.
A l'occasion , le bon cap'taine se changera encore en pêcheur-chasseur-cueilleur, cuisinier, plongeur, mais aussi météorologue, navigateur, architecte naval, avocat du droit maritime international, homme d'affaires et plus encore, en traducteur de langues, en infirmier, en psychologue, en diplomate, en meneur d'homme, bravant au passage vagues et tempêtes, affrontant l'humeur versatile de l'équipage, ou de quelques fonctionnaires exotiques,et.... toujours seul à bord, le capitaines fait face à des ennuis techniques, concernant une douzaine de corps de métiers .
Bref après des années à vivre sur l'eau, le cap'taine maîtrise par coeur ces trois formules magiques : « On ne peut construire sans passions, Ne force jamais les vagues car tu arriverais au port malade et mouillé ou peut être mort. Enfin vivre libre dans son environnement c'est d'abord l'observer, sans émotion ni imagination pour le connaître et ensuite, utiliser intelligemment ces connaissances » --- Marc Deville, "Les Larges Espaces" recueil de photographies / 2005